Hénéo, nouvel adhérent à l’URHAJ

Filiale de la RIVP et acteur engagé de la politique sociale parisienne, Hénéo développe et gère des solutions d’hébergement temporaire adaptées à la diversité de ses résidents. Pour répondre aux besoins des jeunes travailleurs, Hénéo a commencé depuis 2018 à développer des résidences-FJT. Dans ce cadre, Hénéo a choisi de rejoindre le réseau de l’URHAJ Ile-de-France. Laurent VUIDEL, président d’Hénéo, présente l’activité de la nouvelle structure adhérente.


"Au départ, Hénéo gérait des hôtels sociaux, ensuite nous avons développé des résidences qui accueillent des fonctionnaires en partenariat avec des ministères. Au début des années 2000, on a commencé à travailler dans le champ conventionné avec nos premières résidences sociales.
Aujourd’hui, nous gèrons environ 4 400 logements, dont la moitié sont des résidences sociales et l’autre moitié accueille des publics diversifiés (résidences para-hôtelières, résidences universitaires, résidences pour chercheurs et artistes, logements pour les fonctionnaires ou salariés en mobilité…).

Depuis longtemps, nous avons une partie de l’offre de résidences sociales qui est dédiée à l’accueil des jeunes actifs de moins de 30 ans à qui on propose un accompagnement social lié au logement.
A partir de 2016, suite à la demande de l’Etat, ces résidences sociales pour les jeunes actifs ont du être agréées en résidences-FJT. Ça vaut pour la première résidence dans la ZAC des Batignolles, ouverte en avril 2018, aussi bien que pour la seconde qu’on a ouvert également dans le 17ème arrondissement de Paris en février, ce qui fait 120 places en tout. Nous avons soumis en plus 2 projets de construction dans le cadre de l’ appel à projets FJT 2018, dans le 14ème et le 15ème arrondissement.

La particularité de la résidence ouverte aux Batignolles, c’est que c’est un projet mixte, puisqu’à l’intérieur de la résidence on accueille des étudiants dans le cadre de la résidence universitaire et des jeunes travailleurs dans le cadre du FJT. Les deux résidences se trouvent dans le même bâtiment sans aucune séparation physique, avec des espaces qui sont communs à l’ensemble des résidents.
Nous avons une réelle volonté de profiter de cette mixité car les deux publics ont le même âge, des profils socio-économiques assez similaires, et en même temps ont des parcours et des situations de vie assez différents.
Par exemple, nous avons un partenariat sur la partie « résidence universitaire » avec l’association Article 1 qui propose aux étudiants un projet d’accompagnement à la création de son entreprise.
Les résidents de FJT se sont montrés très intéressés par ces ateliers qui étaient initialement prévus uniquement pour les étudiants. Inversement, les étudiants peuvent participer au Conseil de vie sociale en tant qu’invités sous un statut particulier. Autrement, toutes les actions collectives sont ouvertes à tous. Cette mixité est très riche, les retours sont positifs !
Dans les résidences-FJT il y a un personnel propre dédié à l’accompagnement socio-éducatif, ce qui diffère des autres types de résidences que nous gérons. Cela permet d’élargir les thématiques d’accompagnement : au-delà du suivi social individuel et l’accompagnement vers le logement pérenne, nous proposons beaucoup plus d’actions collectives autour de la santé, de la parentalité pour les familles monoparentales, du vivre-ensemble ou de l’emploi."